Les jours commencent à l'aube - René Ballet

Les jours commencent à l’aube. Claire et Philippe se sont désirés, se sont déchirés, se sont mariés. Chacun est le témoin de la jeunesse de l’autre, de ses illusions, de sa faillite; chacun est possédé par l’autre. Il ne peuvent plus vivre ensemble: Philippe lance leur voiture contre un mur, les jours finissent à l’aube. Ils ne savent pas mourir ensemble; au dernier moment, Philippe redresse. Claire s’est remariée avec Marc.D’une ancienne paralysie, Marc conserve un corset de cuir qui lui donne un maintien raide et un surnom, le Colonel. Claire ne cache rien à Marc. Marc ne cache rien à Claire. Leurs rapports ont la transparence et la froideur du verre.
Pour Marc, le plaisir est la chose la plus sérieuse de la vie. Il a pris jadis son plaisir à la guerre, puis aux luttes politiques. Il prend maintenant son plaisir avec Claire… Claire, Marc et Philippe se retrouvent sur une île des Cyclades. Le Meltemi “vent du nord” y règne sur les nerfs. Quand il s’arrête, une torpeur de plomb s’abat sur l’île… Claire restera-t-elle avec Philippe ou avec Marc ? Pour Philippe, renouer avec Claire c’est retrouver sa jeunesse. Pour Marc, l’amour est un jeu d’adresse et de réflexion.

4e de couverture

 

Qu’ont-ils fait d’autre depuis des années que d’interpréter une comédie ? se demande Philippe dans la voiture qui le ramène chez lui, en compagnie de Claire, sa femme, et qu’il souhaiterait voir devenir la moderne tombe de leur vie commune et de leur vie tout court. .. Comédie…C’est bien en forme de pièce que le roman est mené…Quel est le sens de la pièce? “Démystifier la passion” nous dit-on. Noble ambition, s’il y avait eu, ici ou là, l’expression de la passion que traduit seulement un va-et-vient d’êtres influencés par le moment et l’être qui passent.

Lia Lacombe – Lettres Françaises


La fougue de René Ballet, c’est aussi de l’animosité: ses personnages sont constamment dressés les uns contre les autres. On ne traite pas: il n’y a que des victoires et des défaites. Ce ne sont pas des amants mais des antagonistes.

Le nouveau Candide : Les épilogues de Cunégonde


Etonnant personnage, ce Marc qui, ayant pris successivement son plaisir à la guerre puis aux luttes politiques, le prend maintenant avec Claire… Voilà Claire et Marc sur une île des Cyclades…Où ils retrouvent Philippe… Philippe renouera-t-il avec Claire ? Marc l’emportera , qui applique les théories de Clausewitz aussi bien à l’amour qu’à la guerre.

Pierre-Gérard Michel – Le Berry Républicain


…Les mérites de son second roman de René Ballet sont nombreux. A nous de rêver et de réfléchir autour de l’histoire de Claire et de Philippe, êtres jeunes, mariés ensemble, qui, découvrant la faillite de leur vie, tentent de mourir dans un accident volontaire de voiture…A nous de comprendre le rapprochement de Claire et de Marc, sorte de jouisseur…et l’examen de conscience de Claire, qui hésitera entre le curieux Marc et le tendre Philippe…

Christian Gali – Le Progrès

© 2019 René Ballet